Diabète & Nutrition

Nutrition thérapeutique

Dans la prévention et le traitement du diabète, l'alimentation occupe un rôle important au même titre que l'activité physique et les traitements médicamenteux. Les effets bénéfiques d'une alimentation équilibrée sur la glycémie et la santé en général sont scientifiquement prouvés. Manger équilibré est un bienfait indispensable pour la personne diabétique. Stéphanie Rheinart, votre diététicienne-nutritionniste de Tours, vous apporte quelques repères diététiques sur cette pathologie.

 

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est un trouble de l'assimilation, de l'utilisation et du stockage des sucres apportés par l'alimentation. Il se traduit par un taux de glucose dans le sang trop élevé, appelé hyperglycémie. Un diabète est avéré lorsque la glycémie à jeun est supérieure ou égale à 1,2 g/l à deux reprises, ou supérieure ou égale à 2 g/l à n'importe quel moment de la journée. On distingue :

  • Le diabète de type 1, encore appelé diabète insulino-dépendant. Il a pour origine une carence en insuline, hormone fabriquée par le pancréas qui a pour rôle de maintenir la glycémie autour de 1 g/l. L'insuline permet aux cellules de l'organisme de capter le sucre qui circule dans le sang selon leurs besoins pour le transformer en énergie (par exemple, les cellules musculaires au cours d'un exercice) et permet également le stockage du sucre non utilisé, dans le foie ou les cellules graisseuses. Cette maladie auto-immune se manifeste généralement dès l'enfance ou l'adolescence. Les symptômes surviennent brutalement en quelques jours ou quelques semaines avec une soif intense, une fréquente envie d'uriner, un appétit augmenté, un amaigrissement rapide, des maux de ventre et une fatigue générale. 
  • Le diabète de type 2 pour lequel la glycémie ne réagit plus à l'insuline et où le glucose est alors mal utilisé par les cellules de l'organisme. Il se manifeste en général après l'âge de 40 ans, dû à un surpoids, une obésité, un manque d'activité physique et des antécédents génétiques. Les symptômes sont moins intenses et le diabète est souvent installé depuis plusieurs années avant d'être découvert à l'occasion d'un dépistage ou révélé par des complications (infarctus, douleurs dans les jambes, baisse de l'acuité visuelle...).
  • Le diabète gestationnel est un diabète temporaire qui survient pendant une grossesse.

 

Quelle prise en charge pour le diabète ?

Le but du traitement du diabète est de normaliser la glycémie et d'éviter d'éventuelles complications se manifestant par une altération des nerfs et des vaisseaux sanguins, en particulier au niveau des yeux, du coeur, des reins et des pieds.

Le diabète de type 1 se traite par l'apport d'insuline sous forme d'injections ou de pompe à insuline. Il nécessite une alimentation équilibrée dans l'apport des différents nutriments (glucides, lipides, protéines).

Le diabète de type 2 est traité dans un premier temps par une prise en charge nutritionnelle, avec des mesures hygiéno-diététiques, la mise en place d'une alimentation équilibrée et d'une activité physique régulière. Si le diabète reste déséquilibré, des traitements antidiabétiques oraux ou injectables sont nécessaires.

 

Quels repères nutritionnels pour équilibrer son diabète ?

Quelques repères alimentaires et des conseils en diététique et nutrition sont importants pour équilibrer un diabète existant :

  • Adopter une alimentation équilibrée et variée avec trois repas par jour.
  • Equilibrer les apports en glucides répartis entre les différents repas, en privilégiant les féculents à index glycémique bas, consommés en quantité contrôlée à chaque repas.
  • Connaitre les équivalences alimentaires pour élaborer des repas diversifiés.
  • Etre attentif aux étiquettes des produits alimentaires pour connaitre les quantités de sucres et d'acides gras présents.
  • Consommer les bons aliments sources de protéines.
  • Connaitre les aliments protecteurs, sources de bons sucres, fibres, et minéraux.
  • Augmenter l'apport en fibres en consommant des fruits, légumes et céréales. Les fibres régulent la glycémie en ralentissant l'absorption des glucides.
  • Limiter les aliments sucrés, salés et gras. Si le diabète est souvent associé au sucre, il est tout aussi important de contrôler sa consommation de graisses et de favoriser les graisses de bonne qualité.
  • Boire suffisamment tout au long de la journée (au moins 1,5 litres d'eau par jour).
  • Pratiquer une activité physique régulière (l'équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour = 30 minutes de vélo ou natation = 45 minutes de marche lente = 20 minutes de jogging).
  • Savoir corriger une hypoglycémie ponctuelle.

Dans un cadre sportif, il est également important de suivre les bons conseils pour les sportifs diabétiques.

 

Le diabète est une maladie qui se soigne très bien mais qui ne se guérit pas. Il est donc primordial de se surveiller, de garder de bonnes habitudes alimentaires, de pratiquer une activité physique régulière, et de suivre quotidiennement son traitement. Une alimentation équilibrée chez une personne diabétique, avec si besoin un suivi diététique, a pour but de combler les besoins nutritionnels, contrôler la glycémie, atteindre un poids de forme, prévenir l'hypoglycémie et les maladies cardio-vasculaires.

Stéphanie RHEINART

Diététicienne-Nutritionniste

37000 TOURS / 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Vous souhaitez vous remettre en forme ou devenir plus actif ?

Bénéficiez de notre partenariat avec la salle Novagym de Tours centre par des cours de pilates, de yoga, de la musculation ou du cardio-training.

Vous voulez avoir les informations nutritionnelles indispensables à un bon équilibre alimentaire ?

Découvrez Dr Good ! C'est bon ! le magazine de l'alimentation saine. Tous les 2 mois un nouveau numéro avec des conseils d'experts en nutrition.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion