Diversification alimentaire & Nutrition : Comment apporter une bonne alimentation à son bébé ?

Alimentation

De la naissance à 4 mois, puis de 4 à 6 mois, et enfin jusqu'au 12ème mois, l'alimentation du nourrisson doit se faire par des choix permettant une bonne croissance de l'enfant. Votre diététicienne-nutritionniste de Tours, Stéphanie Rheinart, vous apporte des conseils pour permettre à votre enfant d'avoir un bon développement et une bonne croissance.

 

Jusqu'à quel âge dois-je donner du lait à mon enfant et quel type de lait ?

De la naissance à 4-6 mois, l'alimentation est exclusivement lactée. Il ne faut jamais diversifier avant l'âge de 4 mois et le lait doit rester l'aliment de base jusqu'à l'âge de un an. 

Le lait maternel est l'alimentation naturelle du nourrisson. Il couvre à lui seul les besoins nutritionnels du bébé jusqu'à 6 mois. En cas de difficultés d'allaitement, les laits infantiles peuvent aussi être utilisés. De la naissance à 4-6 mois, il s'agit de lait pour nourrissons 1er âge; de 4-6 mois à 12 mois, de lait de suite 2ème âge; de 1 à 3 ans, de lait de croissance. Ce dernier contient davantage de fer et de zinc et une plus faible quantité de protéines que le lait de vache. Il contient également des acides gras essentiels (Oméga 3) et de la vitamine D.

Qu'appelle-t-on la diversification alimentaire ?

Il s'agit de l'introduction progressive dans l'alimentation du nourrisson de nouveaux aliments, et de la découverte de nouveaux goûts et textures. Elle commence habituellement entre 4 et 6 mois.

  • Les produits céréaliers sont introduits progressivement entre 6 et 12 mois, en intégrant les céréales infantiles dans le biberon de lait ou dans la soupe ou la compote. A partir de 7 mois, des petites pâtes ou du pain à texture fondante peuvent être proposés.
  • Les légumes sont introduits dès le premier mois de diversification. Il est préférable, au début, de ne proposer qu'un seul légume par jour (haricots verts, carottes, épinards, courgettes, blanc de poireaux, potiron, petits pois extrafins). La pomme de terre peut être ajoutée comme liant, en petites quantités, avec les autres légumes. Il est recommandé d'éviter les légumes trop forts en goût ou trop riches en fibres (choux, navet, oignon, céleri, tomate, artichaut, poivron, aubergine). On peut faire cuire une soupe de légumes, sans ajouter de sel, et remplacer l'eau d'un des biberons, généralement celui du midi, par le bouillon de légumes (210 g de bouillon + 7 mesures de lait). Progressivement, on ajoute les légumes mixés en diminuant la quantité de lait pour arriver, au bout de 2 semaines environ, à un biberon de soupe épaisse contenant 5 mesures de lait. On peut aussi débuter progressivement les légumes à la cuillère en complément du biberon. De plus, il est tout à fait possible de consommer des légumes surgelés de bonne qualité nutritionnelle.
  • Les fruits sont introduits également dès le premier mois de diversification, en proposant des fruits cuits, mixés ou en compote sans ajouter de sucre. Il est recommandé de ne proposer qu'un seul type de fruit par jour.
  • La viande, le poisson ou les oeufs sont introduits vers le 6ème ou 7ème mois, en évitant les abats, la charcuterie (sauf le jambon blanc découenné), le poisson pané et les crustacés. La quantité adaptée à 6 mois est de 10 g de viande ou poisson mixés (soit deux cuillères à café) ou un quart d'oeuf dur, une fois par jour le midi ou le soir. Les quantités sont à augmenter ensuite progressivement.
  • Introduction du beurre, des laitages ou du fromage : jusqu'à 6/8 mois, le lait maternel ou infantile apporte suffisamment de matières grasses, il n'est donc pas nécessaire d'en ajouter. Les laitages et le lait de vache (yaourt nature, petit-suisse, fromage blanc) sont introduits à partir de 6/8 mois, en commençant par de petites portions (un quart ou un demi yaourt), puis en augmentant progressivement. Le fromage peut être apporté vers 9 mois, en petite quantité.

Doit-on saler les plats cuisinés pour les nourrissons ?

Il est recommandé de ne pas saler les plats proposés aux nourrissons.

A quel âge puis-je donner des morceaux ?

Une nourriture semi-solide peut être introduite entre 6 et 8 mois, en commençant par exemple par une banane écrasée ou une pomme de terre écrasée.

Faut-il ajouter des vitamines ?

Il est habituel d'apporter à tous les enfants une supplémentation quotidienne en vitamine D. Il faut également apporter au nouveau-né, à la naissance et dans les jours suivants, de la vitamine K nécessaire à une bonne coagulation du sang. En plus de ces vitamines, une supplémentation en fluor est également recommandée après 6 mois pour la prévention des caries.

 

L'apprentissage du goût commence très tôt chez le bébé. Pour réussir cet apprentissage, il est recommandé de ne pas mélanger trop de goûts en bouche. Il faut introduire les aliments les uns après les autres et il est préférable de laisser le bébé découvrir une nouvelle consistance (purée, morceaux...) avec les mains avant de la mettre dans sa bouche.

Une bonne diversification alimentaire permet à l'enfant d'avoir un bon développement et de bonnes bases pour son alimentation à l'âge adulte. N'hésitez pas à consulter si vous avez besoin de conseils en diététique et nutrition. Pour plus d'informations, vous pouvez cliquer sur le lien https://www.nutrition-tours.fr/equilibre-alimentaire/pour-les-enfants-tours-37000.

 

Stéphanie Rheinart

Diététicienne-Nutritionniste

37000 TOURS / 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Vous souhaitez vous remettre en forme ou devenir plus actif ?

Bénéficiez de notre partenariat avec la salle Novagym de Tours centre par des cours de pilates, de yoga, de la musculation ou du cardio-training.

Vous voulez avoir les informations nutritionnelles indispensables à un bon équilibre alimentaire ?

Découvrez Dr Good ! C'est bon ! le magazine de l'alimentation saine. Tous les 2 mois un nouveau numéro avec des conseils d'experts en nutrition.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion