Quelle est l'influence du stress sur notre alimentation ?

Psychologie & Alimentation

L'effet du stress psychologique sur l'alimentation est beaucoup étudié depuis quelques années en raison de sa forte prévalence actuelle. Il peut avoir diverses origines et être capable de mener à différents comportements alimentaires, favorisant ainsi la prise ou la perte de poids.

 

Le stress est une agression de l'organisme par un agent physique, psychique, émotionnel, entrainant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d'adaptation. Il semble influencer divers aspects du comportement alimentaire, comme l'envie ou non de manger, ainsi que la composition et la quantité des aliments choisis. Il fait appel à plusieurs réactions physiologiques complexes au sein de l'organisme pouvant engendrer une diminution ou une augmentation de l'appétit et par conséquent de la prise de nourriture.

La prise en compte de l'état émotionnel de la personne au cours d'un évènement anxiogène est également un élément important pour comprendre une orientation vers tel ou tel changement. En fonction des émotions ressenties par une personne, la réponse de l'organisme à un évènement angoissant varie considérablement.

 

Le comportement alimentaire va notamment être fortement influencé selon l'intensité du stress et de l'émotion ressentis :

  • Un stress ou des émotions intenses, comme la peur, ont plutôt un effet anorexigène (inhibition de la prise alimentaire). Une diminution de l'apport alimentaire pourrait alors s'expliquer par l'activation du système nerveux sympathique et l'inhibition du système nerveux parasympathique (associé à l'ingestion et au repos).
  • Au contraire, un stress ou des émotions moins importantes, comme la tristesse, entrainent davantage une hyperphagie (ingestion excessive de nourriture) qui s'expliquerait par une activité accrue de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien reliant le système nerveux au système endocrinien. Cela entrainerait la production de cortisol, une hormone dont l'un des rôles importants serait d'induire la sensation de faim.

Ces réactions restent toutefois très dépendantes de l'individu.

 

Des facteurs externes, comme la nourriture à disposition, le temps pour cuisiner, le temps consacré au repas, les odeurs, les bruits..., influent aussi sur le choix des aliments.

 

Les aliments choisis sont principalement des aliments riches en calories (aliments gras et sucrés), très appétissants, réconfortants, consommés indépendamment de la faim. La nourriture déclenche un plaisir à court terme soulageant les effets négatifs du stress.

 

Le maintien de l'équilibre alimentaire n'est pas facile dans ces situations de stress. Si vous avez besoin de conseils pour apprendre à gérer ces situations, n'hésitez pas à consulter votre diététicienne-nutritionniste.

Stéphanie Rheinart

Diététicienne Nutritionniste

37000 TOURS / 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Vous souhaitez vous remettre en forme ou devenir plus actif ?

Bénéficiez de notre partenariat avec la salle Novagym de Tours centre par des cours de pilates, de yoga, de la musculation ou du cardio-training.

Vous voulez avoir les informations nutritionnelles indispensables à un bon équilibre alimentaire ?

Découvrez Dr Good ! C'est bon ! le magazine de l'alimentation saine. Tous les 2 mois un nouveau numéro avec des conseils d'experts en nutrition.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion