Chrononutrition : bien manger c'est aussi manger au bon moment !

22 Juil 2022 Stéphanie Rheinart Nutrition

Le corps humain est très bien fait car il cherche constamment à arranger ses mécanismes pour optimiser ses fonctions. Notre horloge biologique suit nos besoins et nos habitudes au quotidien. C'est grâce à elle, par exemple, que nous dormons à des heures régulières avec une secrétion programmée de l'hormone du sommeil.

Ce même principe est applicable pour la nutrition. Il est vital de manger, et il est tout aussi important de manger à des moments bien précis pour que les nutriments apportés par l'alimentation soient bien assimilés.

 

Nous mangeons davantage lorsque notre horloge est déréglée

Nous alternons des périodes de jeûne et de prise alimentaire selon un rythme circadien (rythme biologique du corps humain d'une durée de 24 heures). Notre métabolisme (transformation des aliments pour libérer de l'énergie) est régulé de manière réactionnelle par les hormones, mais aussi par notre horloge biologique.

Si l'horloge biologique est déréglée et ne peut plus anticiper les repas, les pics de glycémie chronique empêchent peu à peu l'insuline de bien fonctionner et détériorent nos artères. Lorsque notre horloge est déréglée, nous mangeons davantage, et en décalé, des aliments de bonne bonne qualité (aliments gras, sucrés).

 

Qu'est-ce que la chrononutrition ?

C'est le fait de manger des aliments à des moments précis de la journée pour en tirer le maximum de bénéfices. Ceci est possible en suivant notre métabolisme et notre dépense physique, avec un rythme de 3 repas par jour avec éventuellement une collation. Les principaux repères sont de :

  • Prendre un petit déjeuner tous les matins, au minimum 3 heures avant le déjeuner pour avoir bien le temps de l'assimiler.
  • Consommer un déjeuner entre 12h et 14h car les enzymes responsables de la digestion sont alors mieux sécrétées naturellement à ce moment là.
  • Manger des aliments énergétiques avant un entrainement sportif pour avoir suffisamment d'énergie pendant le sport, et consommer des aliments sources de protéines pour limiter le catabolisme musculaire survenant pendant et après l'effort.
  • Alléger le dîner par rapport au déjeuner car le métabolisme se ralenti en fin de journée et le corps a besoin de moins d'apport énergétique.
  • Eviter de grignoter entre les repas car l'absence de grignotage contribue à remettre l'horloge biologique à l'heure.

Ce bon rythme alimentaire nous permet de manger sans emmagasiner les graisses tout en assurant un bon renouvellement cellulaire.

 

Normalement, le cycle nourriture/jeûne est en phase avec les alternances veille/sommeil et jour/nuit. Respecter ce rythme est essentiel pour garder son corps en bonne santé.

Dans l'idéal, mieux vaut donc ne pas grignoter et rester sur 3 ou 4 repas quotidiens, en journée, à des horaires réguliers.

Pour préserver au mieux notre santé, il est essentiel d'avoir chaque jour une alimentation équilibrée et variée qui apporte à notre organisme suffisamment de bons nutriments. Si vous avez besoin de conseils, n'hésitez pas à consulter votre diététicienne nutritionniste.

Stéphanie Rheinart

Diététicienne Nutritionniste

37000 TOURS / 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX


Articles similaires

Derniers articles

Chrononutrition : bien manger c'est aussi manger au bon moment !

Un site pour tout savoir sur les besoins des petits

95% des adultes ne font pas assez de sport en France

Catégories

Vous souhaitez vous remettre en forme ou devenir plus actif ?

Bénéficiez de notre partenariat avec la salle Novagym de Tours centre par des cours de pilates, de yoga, de la musculation ou du cardio-training.

Vous voulez avoir les informations nutritionnelles indispensables à un bon équilibre alimentaire ?

Découvrez Dr Good ! C'est bon ! le magazine de l'alimentation saine. Tous les 2 mois un nouveau numéro avec des conseils d'experts en nutrition.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion