Le régime sans FODMAP en cas de syndrome de l'intestin irritable (SII)

Nutrition thérapeutique

Le syndrome de l'intestin irritable, aussi appelé colopathie fonctionnelle, est une pathologie chronique altérant le gros intestin (côlon) qui touche 10% de la population française. Le régime sans FODMAP permet de soulager les symptômes dans 75% des cas. Il préconise des repas sans glucides "fermentescibles". Ces glucides sont en effet fermentés par les bactéries du côlon et provoquent des symptômes tels que ballonnements, gaz, douleurs abdominales et troubles du transit, caractéristiques du syndrome de l'intestin irritable (SII). 

 

Que signifie FODMAP ?

F pour Fermentescibles : les bactéries intestinales fermentent ces sucres et créent des gaz.

O pour Oligosaccharides : Fructanes et Galactanes, présents dans certains légumes, légumes secs, oignon, ail, blé, artichaut, asperge.

D pour Disaccharides : Lactose dans les produits laitiers (lait de vache, brebis, chèvre).

M pour Monosaccharides : Fructose en excès dans de nombreux fruits et certains légumes.

A pour And

P pour Polyols : sucres artificiels (sorbitol, mannitol, xylitol) dans les produits industriels allégés (bonbons sans sucre, chewing-gum) et sucres naturels de certains fruits et légumes (cerise, champignon, chou-fleur).

 

Comment ce régime se met-il en place ?

La mise en place de ce régime se déroule en 3 étapes afin de pouvoir identifier les aliments en cause :

  • 1ère étape = le test d'éviction : il s'agit de limiter les aliments riches en FODMAP jusqu'à la diminution des symptômes, pendant 4 à 6 semaines.
  • 2ème étage = la réintroduction progressive de chacun des FODMAP. L'objectif est de cibler si une famille de sucres est plus impliquée dans la douleur, et d'identifier les sucres tolérés. Un groupe de FODMAP est testé par semaine. Cette réintroduction s'étale sur 6 semaines.
  • 3ème étage = l'adaptation de l'alimentation. Le but est de réintroduire un maximum d'aliments sources de FODMAP à l'alimentation, en éliminant seulement ceux qui ne conviennent pas au patient. Cela permet d'élargir les aliments, de conserver les FODMAP tolérés car ils sont essentiels pour le bon équilibre de la flore intestinale, et de mieux couvrir les besoins nutritionnels.

Cette stratégie est difficile à établir tout seul, et il est essentiel de s'entourer de professionnels de santé, notamment d'une diététicienne, pour être accompagnés lors des différentes étapes. 

 

Quelles sont les autres recommandations nutritionnelles ?

Il est important de mettre en place certaines habitudes alimentaires pour que ce régime soit le plus efficace possible dans sa mise en place :

  • Prendre 3 repas par jour à horaires réguliers et éviter les repas trop copieux.
  • Prendre le temps de manger et de bien mâcher.
  • Ne pas utiliser de paille pour boire, et éviter les boissons gazeuses.
  • Réduire la consommation d'alcool, café, thé.
  • Eviter les chewing gum et autres bonbons.
  • Supprimer les produits allégés, light, 0%.
  • Réintégrer progressivement les aliments sources de FODMAP et observer les symptômes.
  • Conserver une bonne hygiène de vie (sommeil, activité physique).

 

Ce régime soulage les symptômes de l'intestin irritable dans 75% des cas et permet ainsi d'améliorer la qualité de vie des personnes qui en souffrent. N'hésitez pas à consulter si vous avez besoin de conseils dans sa mise en place et dans son suivi.

 

Stéphanie Rheinart

Diététicienne-Nutritionniste

37000 TOURS / 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Vous souhaitez vous remettre en forme ou devenir plus actif ?

Bénéficiez de notre partenariat avec la salle Novagym de Tours centre par des cours de pilates, de yoga, de la musculation ou du cardio-training.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.